http://hornplans.free.fr

Le site des plans d'enceintes Horn à pavillon.

Derniers sujets
» Ampli chinois SMITHS P4700
Aujourd'hui à 3:30 par bricenc

» Espace détente
Aujourd'hui à 1:00 par bricenc

» Présentation Donchow
Hier à 23:59 par SinixTeR

» Choix d'un groupe électrogène
Hier à 23:45 par turboseb77

» Choix kick et top
Hier à 23:41 par Psyke

» Les Bons Plans du Net
Hier à 23:40 par Bebert7068

» Newbi création d'un "petit" Stack 3 ou 4 voies?
Hier à 22:56 par mervan

» Restauration Cerwin D32
Hier à 22:39 par SinixTeR

» Rien ne va plus !!! Crest 9001
Hier à 21:49 par Bebert7068


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Analyse d'une install discothéque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Analyse d'une install discothéque le Lun 26 Mar 2012 - 15:06

Marc34

avatar
Je voulais vous faire partager ce que j'ai pu observer ce week end dans une discothèque, c'est une installation un peu atypique puisque ce genre de disposition se rencontre d'habitude dans certains concerts live, notamment lorsque il y a de grandes longueurs à sonoriser. C'est la première fois que je vois cette disposition en discothèque, alors révolution ou flop?

Ma soirée avait démarrée dans une salle de concert ou j'ai d'ailleurs croisé un membre du forum. Etait utilisé des line Array Martin, 6 boites par coté en W8LC, une console M7CL Yamaha, donc pas de technologie vieillotte, mais pourtant le son n'était pas à la hauteur des attentes. Premier groupe: un grave bien assis, pas exceptionnel mais correct, par contre un son assez mat quel que soit l'endroit ou on soit dans la salle. D'ailleurs je ne comprends pas le choix d'un line array pour une salle plus large que profonde, et d'une profondeur somme toute réduite. Second groupe: l'assise des basses a disparu, le son devient encore plus médium toujours pas d'aigu. Ca n’est pas ce soir que les aigus arriveront à me perforer un tympan ! Dernier groupe, une chanteuse Américaine, ex choriste de James Brown, un son à peine mieux que le premier groupe. Enfin bref, comme trop souvent, un son qui n’était pas à la hauteur des musiciens pourtant excellents, ce qui m'a laissé un petit gout amer, car non seulement les musiciens n'étaient clairement pas mis en valeur, mais le son était assez fatiguant dans le médium. Voyons ce qu'a donné la suite de ma soirée en discothèque et si je vais trouver mieux.

Je connaissais cette discothèque et je savais que le son avait été récemment changé. Quelqu'un m'en avait dit du bien, mais j'étais un peu septique vu que plusieurs modelés d’enceintes dans une même bande de fréquence avaient été utilisées. J'ai fait un petit schéma ci dessous pour que vous vos rendiez compte de l'installation. Ce schéma est susceptible de ne pas être 100% précis, je n’étais pas dans la discothèque pour faire l'analyse du systéme mais bien pour passer une bonne soirée entre amis. Mais évidemment, à l'écoute du systéme, je ne pouvais donc rester insensible à la technique. Je me suis aperçu que l'installation était atypique et j'ai rapidement compris ce que l'installateur avait voulu faire. Comme on le voit sur le schéma, aucune enceinte ne se fait face comme on peut le voir habituellement. Les flèches indiquent la direction des enceintes. Je peux supposer qu'un delay a été placé sur les enceintes les plus éloignées du systéme principal, systéme principal donc autour de la cabine et qui sert de référence, à la fois temporellement et en niveau puisque les enceintes situées plus loin ont été atténuées. Le grand rectangle au milieu délimite la piste de danse

Les enceintes utilisées sont des Martin Audio, des F15, F12 et F10 pour les tops, des subs Martin en 15 pouces. A ce propos, j'avais déjà pointé du doigt les caractéristiques de certains produits Martin, regardez bien la doc: 107dB 1w/1m en half space, de mieux en mieux : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On retrouve aussi des subs cerwin vega en BR placés sous des F10 en hauteur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alors, est ce que ça marche? Si dans certains concerts on rencontre ce type de config, c’est aussi parce il y a un visuel et donc on doit avoir la sensation que le son parvient d'un point unique: la scène. Dans une discothèque, on est dans une configuration différente, il n'y a pas de visuel comme un concert. Personnellement j'ai toujours considéré que le maximum de pression devait être concentré sur la piste de danse. Et pour y arriver il n'y a pas 50 solutions. Je vais citer l'exemple de Jean Michel Steward qui était un animateur incroyable, le meilleurs qu'il m'ait été donné de voir, et un show parfaitement rodé. JM Steward avait très bien compris qu'il était important d'avoir une diffusion de qualité et d'offrir une pression apportant des sensations, parce que c'est ça aussi que vient chercher le danseur. La première fois que j'ai vu JMS, c’était dans une grosse discothèque qui possédait déjà un son assez énorme à base d'enceintes pavillonnées avec 4 châteaux qui montaient à plus de 3 mètres de haut. JMS avait donc amené ses enceintes au total de 8 (il est à ma connaissance le seul qui a fait cela pour des shows discothèques), chacune équipées avec des deux 38cm Fostex, pavillon bois Fostex et moteur Fostex, des transducteurs qu'on rencontre le plus souvent en hifi haut de gamme et haut rendement. Les huit enceintes étaient montées sur pieds et entouraient totalement la piste de danse, elles avaient été faites sur mesure pour JMS. J'ai d'abord cru dans un premier temps que quand le DJ résident allait lui passer le relai, on risquait d'avoir une perte de niveau, mais je me suis vite ravisé: Sur la piste, le son était énorme, la pression bien présente. JMS avait bien compris le truc, les enceintes étaient calées pile poil et au bon endroit. Ou que l'on soit sur la piste, les sensations étaient bien présentes, la musique et les voix d'une grande précision.

Alors je reviens à l'analyse du systéme dans la discothèque. Qu'en est-il? Dans un premier temps, je n'avais pas vu les subs cerwin vega habilement dissimulés par une caisse surmontée d'une barre de pole dance. Mais il a fallu que je porte mon oreille à hauteur du caisson pour m’apercevoir qu'il était bien en service. Le niveau est donc particulièrement atténué, on peut passer dans une zone proche des subs Cerwin et ne pas entendre qu'il y a un caisson par la. C'est donc principalement les Martin double 15 que l'on entend et qui délivrent le niveau. A ce propos leur son est très propre, mais bien insuffisant dans une discothèque ou il devait y avoir un peu moins de 1000 personnes (normalement la capacité est de 1400). Le DJ jouait beaucoup sur des effets de montée, mais on était souvent déçu que ça ne dépote pas plus à la reprise, un sentiment de frustration montait en moi alors que je n'étais pas si loin des caissons. Je suis d'ailleurs allé écouter le son de l'autre coté de la piste de danse, la ou on est le plus loin des caissons Martin, et la pression avait bien chuté de ce coté. Puis je me suis un peu approché des F15 pour juger du son, c'était assez agressif. Donc finalement mauvais bilan. Jusqu'à preuve du contraire, "ceinturer" une piste de danse d'enceintes reste la meilleure solution, c'est du moins ma conviction. Cela n'empêche pas si on le désire de mettre des petits rappels correctement positionnés dans des zones moins bien desservies et d'utiliser un delay sur ces rappels, ce que j'ai d'ailleurs fait dans une discothèque qui avait une plus grande surface, et sans que ça ne remette en cause la cohérence du systéme.


_________________
"Il y a deux types de sonorisateur: ceux qui savent utiliser le bouton "preset" du processeur, et ceux qui savent à quoi servent les autres boutons."
Calculatrices Audio Android
Bons plans Thomann

2 Re: Analyse d'une install discothéque le Lun 26 Mar 2012 - 15:34

brikabrak


Vraiment bizarre comme implantation...

Clairement pas adaptée à une boite.

3 Re: Analyse d'une install discothéque le Lun 26 Mar 2012 - 16:34

l.original.systeme

avatar
Sa me rappel quand le Rex club a changer sons vieux turbo sound pour du d&b en multi dif avec un nombre impressionnent de petite enceinte de la marque... Ba pas du tout convaincu... Pour temps sa a du leur coutée bonbon!

4 Re: Analyse d'une install discothéque le Lun 26 Mar 2012 - 16:39

l.original.systeme

avatar
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

5 Re: Analyse d'une install discothéque le Lun 26 Mar 2012 - 17:13

LIAMDJ

avatar
Perso, dans toutes les discothèques ou j ai tourné la piste était ceinturée ! Le top (pour moi) le Manoir en Vendée : caisson JBL 4818 + Top pavilloné en 12 JBL et tweeter. Ca envois dur pour 1000 personne sur la piste Wink (on a mesurée une fois proche des 123db en cabine Razz (bon depuis, ils ont diminué du fait des 105db !)

6 Re: Analyse d'une install discothéque le Jeu 29 Mar 2012 - 15:21

Morice


l.original.systeme a écrit:Sa me rappel quand le Rex club a changer sons vieux turbo sound pour du d&b en multi dif avec un nombre impressionnent de petite enceinte de la marque... Ba pas du tout convaincu... Pour temps sa a du leur coutée bonbon!


C'est marrant, j'ai eu exactement la même deception à l'époque !
...J'y suis pas retourné depuis un moment mais il parait qu'ils se sont amélioré depuis, avec des meilleurs réglages

7 Re: Analyse d'une install discothéque le Jeu 29 Mar 2012 - 16:05

l.original.systeme

avatar
oui et deux sub J-INFRA (3x21")en+!!!!!
d&b audiotechnik J-INFRA

8 Rex Club - Configuration et Impressions Son le Sam 29 Avr 2017 - 17:02

31Hz

avatar
Le Rex et de son équipe continue d'acceuillir avec autant de fidelité et de résilience au fil des années toute la musique électronique (il fallait beaucoup de passion et de motivation au début*) avec la qualité et la densité de sa programmation que l'on connait.

Parmi les anciens du Rex Club (clubistes, ravers, audiophiles, spécialistes du son):

Q1: Quelles sont vos impressions entre votre mémoire du son et votre ressenti de la musique du système Turbosound (4 voies actif) en comparaison avec le nouveau système noir (2 voies + sub)?

Q2: Quelles sont vos impressions sur la musique entre l'ancien système bleu en stéréo ou quad (centré sur la scêne) et la nouvelle multi-diffusion (divisée en 60 points en salle)?


Articles:
[1] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[2] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(*) Pour ceux qui se rappellent de "Tricky" le Lundi et "Wake Up" le Jeudi

9 Re: Analyse d'une install discothéque le Sam 29 Avr 2017 - 17:46

djtev

avatar
Merci de faire une présentation dans la section approprié avant de poster un message!


_________________
ev t252+, ev mtl2 diy.

t3v by nimax en cours de création....

10 Re: Analyse d'une install discothéque le Dim 30 Avr 2017 - 11:02

yoplai


a mon avis il ont fait comme ca pour faciliter le passage des cables. il ont sonorisere la piste , puis fait des points de diffusions pour le reste de la discoteque a des niveaux sonore inferieur pour faciliter la comunications des client avec les clientes. lol

11 Re: Analyse d'une install discothéque le Dim 30 Avr 2017 - 11:08

yoplai


l.original.systeme a écrit:Sa me rappel quand le Rex club a changer sons vieux turbo sound pour du d&b en multi dif avec un nombre impressionnent de petite enceinte de la marque... Ba pas du tout convaincu... Pour temps sa a du leur coutée bonbon!

pareil pour le QUEEN il ont changer leur gros systeme (fabriquer par le concepteur de DK audio) pour du martin audio en miltidiff.

31Hz

avatar
C'est vraie que la réglementation acoustique, la faible hauteur de plafond de certains clubs ou discothèques, la simplicité voire la vitesse d'installation demandée peuvent être de fortes contraintes en pratique.

La solution multi-diffusion revient à la couverture de système public address (proche de l'éclairage industriel) comme dans bon nombre de gares, d'aéroports ou d'hotels mais prive souvent l'auditeur d'une vraie et large image stéréo (ou quadrophonique) partagé par toute l'audience.

La configuration physique i.e. comment le son est projeté dans l'espace est pour autant une grande opportunité de présentation du son original dans l'espace et dans toute sa dimensions.

Le cinéma s'est enrichi avec le Dolby 5.1 (1975) et les Pink Floyd ont privilégié le son quadrophonique avec une production musicale complexe entre jeu de scêne et bandes enregistrées synchronisées.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quand l'imagination technique permet de créer une dimension scénographique nouvelle et un concept de son permet d'accompagner une production musicale originale!

../..

Par ailleurs, la qualité d'un système 2, 3 ou 4 voies actives vient non seulement des composants dans chaque enceinte mais aussi des essais en situation avec un réglages fins du système en configuration réelles.

Un domaine du terrain toujours trop peu exploré par les fabricants (faute de temps R&D ou de demande utilisateurs) en système "point source" comme en "line source" où les réglages DSP actuels sont juste la "réponse droite" au bruit rose avec le plus grand boost d'aigu possible au dessus de 2kHz (la course au SPL). Tinitus garanti!

Il faut bien plus qu'une réponse technique à l'écran ("ligne droite" à l'analyseur avec un bruit rose) pour qu'un système 3/4/5 voies sonne avec une excellente partage de bandes acoustiques et une cohésion fréquentielle pour garantir un son de haut niveau, très fidèle avec le respect du timbre musical et une dynamique maximale en toute sécurité (thermique et mécanique des HP).

Le "système tuning" reste donc un "black art" entre acoustique, mesures, écoutes et performances. Il y a toujours des possibilités d'améliorations pour une plus grande fidélité sonore pour seul but d'écouter toute la musique. C'est tout le fun!

13 Re: Analyse d'une install discothéque le Lun 1 Mai 2017 - 17:55

turboseb77

avatar
yoplai a écrit:
l.original.systeme a écrit:Sa me rappel quand le Rex club a changer sons vieux turbo sound pour du d&b en multi dif avec un nombre impressionnent de petite enceinte de la marque... Ba pas du tout convaincu... Pour temps sa a du leur coutée bonbon!

pareil pour le QUEEN il ont changer leur gros systeme (fabriquer par le concepteur de DK audio) pour du martin audio en miltidiff.

Oh le QUEEN j'y étais allé en 2000 ou 2001 je sais plus, et à l'époque il y avait un mur de sub BR en 15 ou 18", quelque chose comme 12 gamelles, c'etait idéal pour se faire masser tout le corps, limite intenable
vraiment violent Shocked

http://perso.orange.fr/jeantobec

14 Re: Analyse d'une install discothéque le Lun 1 Mai 2017 - 19:10

brikabrak


Si je me souvient bien c'était du JBL avec deux gros pav ASH en dessous.

15 Re: Analyse d'une install discothéque le Lun 1 Mai 2017 - 19:20

dim


turboseb77 a écrit:
yoplai a écrit:
l.original.systeme a écrit:Sa me rappel quand le Rex club a changer sons vieux turbo sound pour du d&b en multi dif avec un nombre impressionnent de petite enceinte de la marque... Ba pas du tout convaincu... Pour temps sa a du leur coutée bonbon!

pareil pour le QUEEN il ont changer leur gros systeme (fabriquer par le concepteur de DK audio) pour du martin audio en miltidiff.

Oh le QUEEN j'y étais allé en 2000 ou 2001 je sais plus, et à l'époque il y avait un mur de sub BR en 15 ou 18", quelque chose comme 12 gamelles, c'etait idéal pour se faire masser tout le corps, limite intenable
vraiment violent Shocked

ouiiii je me r'appel bien du mur !!! apres il on tout changer pour un mur de de 10 sub JBL MD7

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum