http://hornplans.free.fr

Le site des plans d'enceintes Horn à pavillon.

Derniers sujets
» Petit rappel sur le principe du forum...
Aujourd'hui à 12:11 par SinixTeR

» Les Bons Plans du Net
Aujourd'hui à 8:21 par Bebert7068

» bonjour
Hier à 23:46 par lakagouille

» cherche bon plan pour hp 6" environ 100-150W
Hier à 21:03 par Bebert7068

» Hybride Festival - 25 et 26 mai
Lun 23 Avr 2018 - 17:51 par carcazone

» ANNULÉE Vends Ibiza amp300
Lun 23 Avr 2018 - 17:16 par Bebert7068

» RECHERCHE AMPLI 250W/8 minimum region Ille et vilaine
Lun 23 Avr 2018 - 10:47 par joeMoro

» Enfin ma présentation !
Lun 23 Avr 2018 - 6:49 par LIAMDJ

» Vends console de mixage Yamaha mg 16/4
Dim 22 Avr 2018 - 21:58 par Bebert7068


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Ré-Information

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 19 ... 38  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 38]

1 Ré-Information le Jeu 2 Oct 2014 - 14:03

Marc34

avatar
J'ouvre ce post pour parler de "ré-information", et de toutes les infos passées sous silence qui pourtant devraient intéresser les contribuables que nous sommes. Au passage on vient de passer à 2032 Milliards de dettes soit 30000 euros pour chaque personne vivant en France, bébé y compris: A ta naissance, tu as déjà direct 30000 euros de dettes !

Si vous voulez participer, vous pouvez poster vos infos, sous réserve que ces infos soient sourcées, pertinentes, si possible de médias fiables et crédibles, et donc vérifiables, et ce afin d'éviter toutes polémiques inutiles.

Je vais ouvrir le bal avec une émission de Radio de Pierre Jovanovic, journaliste devenu indépendant, spécialiste de l'informatique et des banques puisqu'il a travaillé pour elles. On y apprend que l'état voudrait vendre la Française des Jeux, une idée évidemment stupide quand on sait que cette entreprise n'a aucun problème économique et rapporte des sommes confortables à l'état et de manière fiable.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

D'autres infos dans l’émission de radio: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vous noterez dans la vidéo que Jovanovic parle souvent des CDS (Credit Defaut Swaps) et de Blythe Masters. Petite exposé simplifié de ce que sont les CDS et que ne vous expliquera jamais votre banquier ou un homme politique:

Les CDS s'apparentent, à priori, à une assurance. Par exemple, une banque A prête de l'argent à un état B, la banque A peut s'assurer auprès d'une banque C en cas de défaut de paiement de B. Si l'état B ne rembourse pas, la banque A recevra une prime de la banque C. Jusque la c'est simple à comprendre, presque banal. La ou ça l'est moins, c'est que les banques peuvent transformer les CDS en sous produits spéculatifs cotés en bourse. Ainsi un particulier nommé D (ou une entreprise D) peut acheter des CDS de la dette de l'état B (divisés en multiples parties) et en cas de défaut de paiement de B, le particulier D va voir ses produits CDS augmenter de valeur. Autrement dit, ça revient à faire un pari sur le fait que l’état B va faire faillite, donc si D veut gagner de l'argent, il a tout intérêt a ce que l'état B fasse faillite: c’est déjà plus très moral. Si l'état B paye correctement ses dettes, les produits boursiers de D vont perdre en valeur et donc D perd de l'argent. Bien évidemment, tout est calculé pour que les banques, elles, gagnent toujours de l'argent sur le dos de ceux qui achètent ces produits spéculatifs.

Mais pour corser le tout, ces CDS peuvent se loger partout et vous pouvez en avoir sans le savoir. Les banques, jamais à cours d'imagination en ont mis dans des emprunts, les fameux emprunts dits "toxiques" qu'ont contracté de nombreuses villes, entreprises privées ou mêmes des particuliers. Ces emprunts avec CDS intégrés sont soumis à des taux variables en fonction de la valeur de ces CDS. Si le taux augmente de manière importante, l'emprunteur ne pourra bientôt plus rembourser asphyxié par des remboursements trop importants, d’où le nom d'emprunt toxique.

Ainsi, de nombreuses villes Françaises ont été impactées après avoir fait ces emprunts dont elles n'avaient pas été assez informées sur les principes et des risques encourus. Donc même si vous ne jouez pas en bourse, même si vous n'avez pas d'argent à la banque, cela retombe obligatoirement sur votre vie de tous les jours, puisque les villes et l'état tirent l'argent de vos impôts et vos taxes que vous leur versez.

Comme si ça ne suffisait pas, il faut savoir que ces CDS n'ont aucun fonds de garantie. De +, les banques, pour faire encore + d'argent, ont contracté entre elles de nombreux CDS: donc si une banque tombe, il y a obligatoirement des retombées sur les autres banques, risquant l'effondrement comme un château de cartes, puisque toutes liées entre elles par ces CDS. Ce qui explique qu'en 2008 lors de la faillite d'une seule banque, la Lehman Brothers a failli entraîner dans son sillage toutes les autres banques. Même si cela a été passé sous silence pour le grand public, on a frôlé des très près le krach mondial, krach qui aurait pu être de même ampleur voire pire que celui de 1929. C’est dire à quel point on est passé prés d'une grosse catastrophe. Mais les banques ne se posent pas trop de questions quand à leurs situations financières. Elles comptent toutes, abusivement, sur les états  pour venir les sauver en cas de faillite. Ce qui explique qu'on entend toujours parler des banques qui sont renflouées par les états, alors que les entreprises ne le sont jamais, car si une banque tombe, les autres aussi, et donc toute l'économie.

Mais aux USA en 2008, les dirigeants du pays en ont eu assez de payer les pots cassés des banques, et ils ont donc décidé de faire un exemple en laissant mourir la Lehman Brothers et inciter ainsi les autres banques à prendre moins de risques. Grave erreur! Le remède fut pire que le mal, puisque immédiatement d'autres banques et assurances se sont retrouvées en grave difficulté et notamment AIG. Du coup, l'état Américain a quand même été obligé d'injecter 182 milliards de dollars chez AIG !

Mais à croire que ça n'a servi à rien puisque toutes ces transactions de CDS continuent ! On estime que le volume de CDS en circulation est égal à 11 fois la valeur du PIB mondial !!! De quoi faire sauter économiquement la planète, et sans bombe atomique. Tout le monde est donc forcément concerné par ces transactions.

Exemple d'abus des CDS: On connaît tous les problèmes qu'a subi la Grèce (problèmes qui sont loin d'être terminés). Mais ce qu'on sait moins, c'est à quoi sont liés ces problèmes. La Grèce connaissait quelques difficultés quand la Goldman Sachs, banque américaine, leur a proposé de maquiller les comptes, histoire d'être en accord les règles Européennes. Problème, c’est que le maquillage des comptes n'a rien réglé et a même aggravé la situation, puisque cette même dette a quasiment doublé entre 2001 et 2005, ce qui a entraîné la faillite de l'état, la suite vous la connaissez.

Ce qui est encore moins connu du grand public, c'est que Goldman Sachs avait contracté un CDS sur la faillite de la Grèce, donc Goldman Sachs avait tout intérêt à ce que la Grèce fasse faillite pour empocher le pactole (je rappelle que c’est l'équivalent d'un pari sur la faillite) Au final, Goldman Sachs, aura donc empoché 600 millions d'euros payée par la Grèce pour le maquillage des comptes (ce qui est une fraude avérée) + l'argent des CDS. Voila comment gagner de l'argent sur tous les tableaux sans jamais être inquiété par l'Europe. Mais qui doit payer les pots cassés des autres? L'Europe et le FMI tirant leur financement de ses états membres, dont la France, vous contribuez donc d'une manière ou d'une autre à payer les exactions de cette  banque américaine sans que ça ne choque nos dirigeants et sans que nos principaux médias dénoncent l'arnaque.

A noter que les divers dérivés de CDS sont d'un montage tellement complexe (ce qui est forcément voulu par les banques), que les banquiers eux mêmes sont incapables de vous donner tous les détails des produits qu'ils vous vendent. D'ailleurs dés que vous avez un peu d'argent sur un compte, ils ne manquent pas de vous appeler pour vous proposer des placements plus ou moins surs.

Quand à Blythe Masters, elle est la femme qui est à l'origine des CDS. A à peine 25 ans, elle était au bord d'une piscine en vacances avec ses copines lorsqu'elle a imaginé ce montage financier, les CDS, qui seront ensuite commercialisés par la JP Morgan, la banque ou elle travaillait depuis ses 17 ans. Pierre Jovanovic a fait un bouquin sur elle, il la décrit comme l'a femme qui a failli ruiner le monde (mais ça peut encore arriver).


_________________
"Il y a deux types de sonorisateur: ceux qui savent utiliser le bouton "preset" du processeur, et ceux qui savent à quoi servent les autres boutons."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2 Re: Ré-Information le Jeu 2 Oct 2014 - 16:04

RIKOIDB




une petite video pour compléter et comprendre l'arnaque de la dette.

3 Re: Ré-Information le Jeu 2 Oct 2014 - 16:12

djdavid26


Je rajouterais que en europe a compter de 2016 les états ne pourrons plus renflouer les banques en cas de crise grave, mais les banques pourront se servir directement sur les comptes de leurs épargnants comme ça a été le cas lors de la crise à Chypre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

4 Re: Ré-Information le Jeu 2 Oct 2014 - 16:29

RIKOIDB


tout a fait exact!! cette loi dite de protection bancaire bien dégueulasse est passée pendant "l'affaire dieudonné". La population était tellement occupé avec ça et on se demande bien pourquoi car il suffisait de regarder ses spectacles pour se rendre compte de la désinformation totale et des mensonges des medias, que tres peu ont remarqué vers quoi notre gouvernement nous emmène.

5 Re: Ré-Information le Jeu 2 Oct 2014 - 16:32

mathieu frank

avatar
ba ca fait un moment que pas mal de gens lorgnent sur le magot que represente l epargne des francais (superieur a la dette)
ils vont bien trouver un moyen de mettre la main dessus

6 Re: Ré-Information le Jeu 2 Oct 2014 - 18:49

Marc34

avatar
Petit complément d'information sur la dette:
Nos politiques essayent de nous rassurer en nous disant que nous empruntons actuellement à des taux exceptionnellement bas. Mais toutes proportions gardées, il faut savoir que les intérêts que la France remboursés chaque année sont de l'ordre d'environ 50 milliards. Un chiffre colossal quand nos ministres nous disent qu'ils ont du mal à trouver 5 milliards sur 3 ans pour faire des économies !

Le seul fait de pouvoir emprunter à taux zéro à la banque de France pourrait soulager l'économie Française de manière importante, lui redonner du souffle pour pouvoir redémarrer. Hors, aujourd'hui la France n'arrive même pas à abaisser le déficit à 3% demandé par l'UE, ce qui à terme va conduire les agences de notation à abaisser la note de la France et donc faire monter les taux d’intérêts. Voila pourquoi la France est dans un cercle vicieux, un étouffement prémédité dont elle ne se sortira jamais. Tout ce qu'ont trouvé nos politiques comme parade, c'est de vendre les biens et entreprises de la France pour sauver les meubles. Mais après? Comment va-t-on faire quand tout aura été dilapidé et qu'il ne restera plus rien? Va-t-on aussi vendre la tour Eiffel (au Qatar peut être?) pour payer les banquiers qui ont fait passé les lois qui maintiennent la France dans la dette? Oui parce qu'il ne faut pas se leurrer, c'est bien une idée des banquiers: officiellement, c'était pour empêcher les états de dépenser trop (gros lol), genre t'a le choix entre emprunter à un ami sans intérêt, ou alors emprunter à une banque commerciale avec intérêts, et tu choisis la banque commerciale pour moins t'endetter! On voit bien comment ça a été efficace avec 2032 milliards de dettes au compteur. Pour faire passer une telle loi, on se doute bien de la puissance et les pressions que peuvent exercer les banques. D'ailleurs rappelez vous le discours du Bourget 2012: "mon ennemi, c'est la finance". Aujourd'hui, c'est un total retournement de situation, les banquiers sont ses amis !

Dans un reportage Arte sur l'Irlande pays endetté, il était reconnu que supprimer la totalité de la dette de ce pays n'aurait en aucun cas mis en péril les banques, qu'il était possible de sauver la condition des habitants, mais que ça n'a pas été fait du peur que les autres pays endettés demandent la même chose. Sachant que les banques génèrent de l'argent avec rien (ou pas grand chose) c'est bien évidemment les intérêts qui les intéresse, donc la rente générée qui doit être maintenue le plus longtemps possible par la dette.

Mais il serait malhonnête de dire que la loi de 1973 et la loi 123 de l'UE de 1993 sont seules responsables de la totalité de la dette. D'autres facteurs aggravant sont venus se greffer la dessus, la mondialisation entre autres. Je vais prendre un exemple simple sur les produits de première nécessité, l'alimentaire. L'alimentaire parce que cela touche tout le monde, que les prix ont explosé quoi qu'en dise l'Insee, institut à la solde de l'état et dont les chiffres et procédés sont souvent remis en cause (c'est plutôt l'Insee que la France aurait du mettre à la vente à la place de la Française des Jeux). Les petits producteurs Français ont été mis en concurrence avec ceux de l'étranger, et les supermarchés en ont profité pour tirer les prix toujours plus bas. Mais est ce nous consommateurs avons bénéficié d'une quelconque réduction de prix? Comparez par vous même:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Autre facteur aggravant: la spéculation. La réaction de la plupart des gens quand on leur parle des scandales de la spéculation, répondent qu'ils ne sont pas concernés. Alors si tous les gentils traders jouaient entre eux avec leurs biens personnels, on pourrait dire, pourquoi pas, ça serait comme ceux qui aiment jouer aux courses, au casino. Sauf que dans les faits, rien les arrête et ils sont sans aucune moralité: ils se sont mis à acheter des produits d'agriculture, produits qu'ils achètent virtuellement en masse (qu'ils n'ont même pas à stocker la plupart du temps, ça leur rapporte +), ce qui a pour but de raréfier le marché et donc faire monter les prix. Et dés qu'ils jugent que les prix ont assez remonté, ils revendent bien plus cher. C’est ce qu'on appelle communément des parasites, ces personnes ne générant aucune économie réelle puisqu'ils ne produisent strictement rien. Conséquences, certains pays d'Afrique se sont retrouvés dans des situations de famine ne pouvant plus se payer des produits alimentaires devenus trop chers. Mais la spéculation ne se limite pas aux produits alimentaires, tout est bon, aluminium, cuivre (dont vous êtes à coup sur consommateurs dans les câbles, les HP, les ponts et pieds d'éclairage, amplis, etc), zinc, pétrole, charbon, etc, enfin tout ce qui se vend est susceptible de les intéresser. Peut importe ce que c’est tant qu'il y a des profits à faire sans se salir les mains
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A noter que dans les plus gros spéculateurs on retrouve souvent en tête les banques américaines Goldman Sachs et JP Morgan, certainement les plus agressives, mais les banques Françaises s'y sont aussi mises.



Dernière édition par Marc34 le Sam 4 Oct 2014 - 18:50, édité 1 fois


_________________
"Il y a deux types de sonorisateur: ceux qui savent utiliser le bouton "preset" du processeur, et ceux qui savent à quoi servent les autres boutons."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

7 Re: Ré-Information le Jeu 2 Oct 2014 - 19:08

mathieu frank

avatar
oui un autre scandale que celui de la grande distribution qui teinnent les marchés et pressurent les fournisseurs qui finissent pas licencier voir delocaliser pour pas crever pour

le consommateur qui veut payer tjrs moins cher se retrouve responsable de son propre licenciement alors que quelques cts sur un produit permettrait de garder la production en france
tout ca pour engraisser des porcs
et je ne parle pas des marges arriere ou des operation promotionnelles a la charge du fournisseur qui est obliger de plier si il ne veut pas etre déréférencé

c est l epoque qui est décadente on est au bout du bout a cause d une poigné de trous duc mais ce serait trop facile on a tous aussi une part de responsabilité

8 Re: Ré-Information le Jeu 2 Oct 2014 - 19:26

Marc34

avatar
Je rajouterais que en europe a compter de 2016 les états ne pourrons plus renflouer les banques en cas de crise grave, mais les banques pourront se servir directement sur les comptes de leurs épargnants comme ça a été le cas lors de la crise à Chypre
Pour être plus complet sur ce sujet, il faut savoir qu'un fonds de garantie à été mis en place en cas de faillite d'une banque, sauf que... ce fonds prendra 10 ans à être capitalisé, et que le fonds n'est que de 55 milliards (rappelez vous AIG ou il a fallu injecter 182 milliards).

Ce qu'il faut savoir: les banques jouent bien + qu'elles n'ont réellement. On parle alors d'effet de levier, et on connait des banques qui ont un effet de levier de 50 voire +. Pour faire une comparaison, c’est comme si tu possèdes 1000 euros, tu vas au casino et tu joues non pas 1000 euros mais 50000 euros sans les avoir! On comprend donc la perversion du système. Pour donner une idée des risques, il est estimé que si une banque comme BNP Parisbas perdait 10% des sommes qu'elle joue, la facture serait de 2500 milliards, soit presque 50 fois plus que le fonds de garantie de 55 milliards. Le PIB de la France étant inférieur à la somme perdue, inutile de vous dire la catastrophe que cela serait pour le pays.

Mais tout va bien, les gens qui ont mis cela en place se sont félicités des mesures prises: normal 55 milliards payées par les 6000 banques supervisées, ça fait 9.1 millions par banque (soit rien du tout pour eux si on compare à l'amende que BNP Paribas va payer sans discuter aux USA: plus de 6 milliards), le manque à gagner sera pris sur vos comptes.

oui un autre scandale que celui de la grande distribution qui teinnent les marchés et pressurent les fournisseurs qui finissent pas licencier voir delocaliser pour pas crever pour

le consommateur qui veut payer tjrs moins cher se retrouve responsable de son propre licenciement alors que quelques cts sur un produit permettrait de garder la production en france
tout ca pour engraisser des porcs
et je ne parle pas des marges arriere ou des operation promotionnelles a la charge du fournisseur qui est obliger de plier si il ne veut pas etre déréférencé

c est l epoque qui est décadente on est au bout du bout a cause d une poigné de trous duc mais ce serait trop facile on a tous aussi une part de responsabilité
C’est un peu plus compliqué que cela: Les supermarchés respectent les lois, et ceux qui ont de faibles revenus n'ont de toutes manières pas trop le choix que d'aller au moins cher. C'est un espèce de cercle vicieux. Il n'y a que l'état qui puisse intervenir afin de changer les règles (c'était son rôle à une époque), sauf que l'état ne fera rien parce que l'Europe ne lui autorise pas au nom de la libre concurrence.


_________________
"Il y a deux types de sonorisateur: ceux qui savent utiliser le bouton "preset" du processeur, et ceux qui savent à quoi servent les autres boutons."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

9 Re: Ré-Information le Jeu 2 Oct 2014 - 19:37

mathieu frank

avatar
ha mais je n ai pas dit qu ils ne respectent pas les lois
juste qu ils n ont aucune ethique et comme tu le dit tres justement un cercle vicieux

10 Re: Ré-Information le Jeu 2 Oct 2014 - 19:42

Marc34

avatar
Ben tu sais l’éthique, la moralité, si tu as lu tout ce que j'ai écrit sur la spéculation, c’est bien le dernier de leurs soucis, d’où la nécessité que les états régulent tout cela, il faut bien qu'il y ait un arbitre, sinon c'est la jungle.


_________________
"Il y a deux types de sonorisateur: ceux qui savent utiliser le bouton "preset" du processeur, et ceux qui savent à quoi servent les autres boutons."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

11 Re: Ré-Information le Jeu 2 Oct 2014 - 20:03

mathieu frank

avatar
c est sur mais ou est l éthique dans l etat pale

12 Re: Ré-Information le Ven 3 Oct 2014 - 0:49

Marc34

avatar
c est sur mais ou est l éthique dans l etat
Au niveau ou on est, on ne peut même plus parler d’éthique, mais  de traitrise, la preuve formelle dans cette vidéo: On se doutait bien que notre cher président se foutait du peuple qui l'a assis dans le plus luxueux fauteuil de la république, mais là, quand c'est dit par lui même, avec force conviction, ça prend une toute autre tournure. Regardez bien cette petite vidéo, assez courte, mais il n'y a pas besoin de +, et écoutez bien surtout la dernière phrase de fin, édifiante pour un homme politique Français et donc au service de la France, ça vaut son pesant d'or (enfin ce qu'il nous reste d'or puisque Sarkozy en a déjà vendu une bonne partie aux USA pendant son mandat)




"Je crois qu'on a aussi une mission internationaliste, on n’est pas la simplement pour être les protecteurs de nos propres citoyens!"
François Hollande, 22 avril 2011, "Ce soir ou Jamais", France 3

On n'apprend pas pour qui roule François Hollande, mais manifestement, la France et leurs habitants, ça ne l’intéresse pas beaucoup.


_________________
"Il y a deux types de sonorisateur: ceux qui savent utiliser le bouton "preset" du processeur, et ceux qui savent à quoi servent les autres boutons."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

13 Re: Ré-Information le Ven 3 Oct 2014 - 19:29

RIKOIDB


On ne peut même pas dire que ce sont les années qui l'ont aigri car deja tres jeune il prenait les français pour des cons avec de belles idées de "gauche" Wink



14 Re: Ré-Information le Ven 3 Oct 2014 - 19:37

RIKOIDB


et pour vous repondre a qui fait allégeance François Hollande je vous laisse regarder cette video:

15 Re: Ré-Information le Sam 4 Oct 2014 - 8:56

Skope

avatar
Marc, je me suis permis d'envoyer ton "analyse" à un amis et il l'a publiée sur facebook...

Il me demande la source. Est ce que ça te gène si je lui dis "MarcO de Hornplans" ?

16 Re: Ré-Information le Sam 4 Oct 2014 - 10:09

klh

avatar
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marc, ce que tu exposes est très juste mais attention aux documents que tu utilises c'est des âneries les chiffres là.

En 2002 un paquet de clopes ça vallait déjà 3.50€ soit plus de 20 francs. La place de cinéma je la payais 38 francs avant l'euro et une pression dans un bar c'était déjà au moins 10 francs...

Du même ordre méfiez-vous des soit disant documents de la caf qui circulent sur facebook où on vous montre la comparaison entre une famille qui travaille et une famille avec alloc et aides en tout genre. C'est souvent de la foutaise.

17 Re: Ré-Information le Sam 4 Oct 2014 - 18:46

Marc34

avatar
Marc, je me suis permis d'envoyer ton "analyse" à un amis et il l'a publiée sur facebook...

Il me demande la source. Est ce que ça te gène si je lui dis "MarcO de Hornplans" ?
Ce qui importe n’est pas tant de savoir qui le dit, mais est ce que c’est crédible ou pas. Tout ce que je cite est vérifiable, et il serait préférable que tes amis vérifient par eux mêmes, car toutes les infos existent. Je vais te donner quelques liens et textes que tu pourras copier à tes amis.

Le jour d’après ou j'écrivais mes propos sur la Goldman Sachs on apprenait que Goldman Sachs et la Fed seraient impliquées dans un énorme scandale, la FED (la BCE américaine) chargée de surveiller les banques, aurait fermée les yeux sur de nombreuses exactions de la Goldman Sachs:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'info est passée sur Canal+, ce qui m'a d'ailleurs un peu étonné, parce qu'elle est loin de faire la une, les sujets traités par la presse et médias étant plutôt "futiles" et souvent de second ordre.

Et à propos de la Goldman Sachs, on ne peut pas croire que le gouvernement n'était pas au courant, eux qui ont l'organisme de renseignement au monde le plus puissant, la NSA. Seulement, il aura fallu qu'une ex employée enregistre des conversations pour que le scandale devenu tellement gros ne puisse plus être passé sous silence.

Quand aux rapports de Goldman Sachs et la Grèce: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quand au pari de Goldman Sachs sur le défaut de paiement de la Gréce (CDS). Notez bien aussi que certains dirigeants Européens sont pointés du doigt pour avoir travaillé dans des haut postes pour la Goldman Sachs: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La vidéo, excellent reportage d'Arte qui résume bien ce qu’est Goldman Sachs
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sur les CDS Credit Defaut Swap:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quand à la loi du 3 Janvier 1973, l'enquête la plus fournie est celle de Pierre Yves Rougeyron:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A noter que l'un des instigateurs de cette loi, Jean Monnet, aussi considéré comme père fondateur de l'Europe, était un agent de la CIA, cela a été révélé par une déclassification des notes des services secrets américains, ce que confirmait Marie France Garaud qui a été aux plus haut postes de l'état Français: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La fondation de l'Europe était non seulement voulue mais financée par les USA, c’est ce qui a aussi été révélés par des documents déclassifiés de la CIA, info publiée par The Telegraph: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Généralement, quand on donne ces infos, on se fait vite traiter de conspirationniste, complotiste, et on se fait classer à l'extrême droite, moyen plus ou moins habile des détracteurs pour essayer de discréditer ceux qui dénoncent les exactions. Pourtant les preuves existent, les fameux documents déclassifiés de la CIA. Le général de Gaulle, avait très bien compris ce qui se tramait et se méfiait des agissements de Jean Monnet: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'en reviens aux lois du 3 janvier 1973 et la loi 123 de l'UE: je reste persuadé qu'elles ne sont pas les seules responsables de la dette Française, mais qu'elles ont y ont largement contribué. En tous cas, une chose est sure et avérée: si demain l'état Français était autorisé à emprunter à la banque de France à un taux zéro, on ferait l'économie des intérêts qui nous coutent 50 milliards d'euros, ce qui rapporté à chaque Français (et encore tous ne payent pas des impôts) cela coute plus de 800 euros par Français par an rien qu'en intérêts !!! Cette somme n’est destinée qu'aux banquiers dont le principal intérêt est de nous maintenir dans la dette afin que nous payons plus longtemps. Il serait d'ailleurs utile de lister les banques qui ont acheté des CDS sur la France, autrement dit savoir qui a parié sur le fait que la France arrivera un jour à un défaut de paiement. Déjà en 2011, on atteignait des sommets et ça ne s’est pas arrangé depuis: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je rappelle qu'un CDS contracté sur la France est un pari sur le fait que la France va arriver en défaut de paiement, autrement dit: la faillite !

On voit d'ailleurs bien que la dette ne fait qu'augmenter et qu'aucun parti politique n'arrivera à sortir de l’ornière sans des mesures drastiques. Tout ce qui a été fait jusqu’ici n'a pas servi à grand chose, on annonce 200 milliards de dettes supplémentaires depuis que Hollande est la, et 600 Milliards supplémentaires sous Sarkosy. On voit d'ailleurs bien la panique des élus qui soulagent d'un coté sur les impôts, mais taxent ailleurs. Ce qu'on ne vous prend pas d'un coté, on vous le prend de l'autre. Les économies, on ne peut plus en faire: on est en train de faire des coupes sur tout, et je ne donne pas cher d'ailleurs du modèle actuel de la sécu. Selon de plusieurs sources (des militaires eux mêmes), nombreux véhicules militaires Français (avions, camions bateaux, etc) ne seraient même plus en état de service par manque de budget. Les militaires sont même obligés de s'entrainer sans balle à blanc, on leur a donné pour ordre à l'entrainement, pour chaque tir de le simuler en criant : "Pan !" On croit rêver !: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cela en dit long sur l'état réel du pays. A quand l'attribution de pistolets et mitraillettes à eau?

Et encore je n'ai pas parlé du scandale de la fermeture et rachats de nos entreprises par des pays étrangers, Alstom est l'exemple du parfait scandale: à l'heure ou le pays est censé basculer dans les énergies vertes, on a vendu une entreprise florissante aux US, alors que cette société était leader dans le marché des éoliennes. A noter qu'elle fabriquait aussi des éléments de réacteurs nucléaires dont nous sommes les plus grands utilisateurs au monde. D'un point de vie stratégique, on ne pouvait pas faire pire: Va t-on devoir demander la permission aux USA lorsque on aura besoin de pièces de rechange?

Et quand à la non livraison des deux frégates commandées par la Russie, comment justifier qu'un chef d'état Français soit obligé de se plier aux exigences des USA? L’état Français n'est il plus souverain au point de se laisser dicter la politique à appliquer par d'autres états?


_________________
"Il y a deux types de sonorisateur: ceux qui savent utiliser le bouton "preset" du processeur, et ceux qui savent à quoi servent les autres boutons."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

18 Re: Ré-Information le Sam 4 Oct 2014 - 18:49

Marc34

avatar

En 2002 un paquet de clopes ça vallait déjà 3.50€ soit plus de 20 francs. La place de cinéma je la payais 38 francs avant l'euro et une pression dans un bar c'était déjà au moins 10 francs..
Désolé pour ce mauvais exemple, j'aurai du vérifier ce document, je vais le supprimer.


_________________
"Il y a deux types de sonorisateur: ceux qui savent utiliser le bouton "preset" du processeur, et ceux qui savent à quoi servent les autres boutons."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

19 Re: Ré-Information le Lun 6 Oct 2014 - 21:59

RIKOIDB


Mario Draghi président de la B.C.E également directeur europe de la Goldman Sachs de 2002 à 2005.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Jean-Claude Juncker, président de la commission européenne, ancien premier ministre d'un paradis fiscal, le luxembourg, et accessoirement membre du Bilderberg group.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vous comprenez donc que le parlement européen n'a absolument aucun pouvoir devant ces 2 entités controlés par "le monde de la finance", qu'il est juste la pour vous faire croire a une pseudo démocratie...
Selon la procedure législative, la Commission a le monopole de l’initiative. Elle seule peut présenter des propositions d’actes (art. 294 TFUE).

20 Re: Ré-Information le Mer 8 Oct 2014 - 20:11

RIKOIDB


21 Re: Ré-Information le Mer 8 Oct 2014 - 20:23

RIKOIDB


Un article de François Asselineau:

MARIO DRAGHI ET JEAN-CLAUDE TRICHET SONT BIEN DES MARIONNETTES DE LA FONDATION ROCKEFELLER, DES BANQUIERS D’AFFAIRES, ET DES SERVICES AMÉRICAINS.

=> L’ARTICLE 282 DU TFUE DÉMASQUÉ : L’EURO ET LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE NE SONT « INDÉPENDANTS » QUE D’UNE SEULE CHOSE : DU SUFFRAGE UNIVERSEL.

L’Observatoire de « Corporate Europe », qui est une association citoyenne qui traque le poids des lobbys dans l’Union européenne, a accusé en juin dernier Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), de ne pas être « totalement indépendant », en raison de son appartenance au G30, think tank qui regroupe des dirigeants du secteur financier public et privé.

Une plainte pour conflit d’intérêts aurait ainsi été déposée.

Cette information n’est connue qu’aujourd’hui, 31 juillet, par une dépêche de l’agence Reuters qui précise que le comité de surveillance interne de l’Union européenne aurait ouvert une enquête.

Mais cette information a été démentie par l’AFP, qui relaie les propos de Gundi Gadesmann, la porte-parole du « médiateur » de l’UE. Cette dernière a déploré une « dramatisation de cette affaire » deux jours avant une importante réunion du conseil des gouverneurs de la BCE et a indiqué qu’« aucune enquête n’a été ouverte ».

Elle a simplement précisé : « Nous avons reçu une plainte et avons envoyé une lettre à la BCE. Maintenant nous attendons une réponse. La BCE a jusqu’à la fin octobre pour répondre. »

[Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ]

DÉCRYPTAGE

Pour décrypter cette affaire, il est utile de préciser quels sont les acteurs en cause.

LE GROUPE DES TRENTE

Le Groupe des Trente (« Group of Thirty », ou « G30″) est un « think tank » situé à Washington, D.C. qui constitue un organisme de pilotage, aussi discret que majeur, de la politique financière mondiale.

Pour les lecteurs qui ne sont pas rebutés par les textes en anglais, je conseille plutôt de consulter la notice de Wikipedia consacrée au « Groupe des Trente » :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cette notice dresse notamment la liste des membres éminents de ce lobby ultra-puissant.
Cette notice est plus précise et détaillée que la notice en français : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comme on le verra, l’actuel président du Groupe des 30 est le Français Jean-Claude Trichet, ancien président de la BCE et gouverneur « honoraire » de la Banque de France.

Conformément à toute sa carrière passée, cet homme sert donc une nouvelle fois de marionnette pour cacher la forêt des intérêts puissants qui agissent discrètement derrière.

Examinons-les.

LA FONDATION ROCKEFELLER

Comme l’indique la notice précédente, le Groupe des 30 a été fondé en 1978 à l’initiative de la Fondation Rockefeller.

Je renvoie tous ceux qui souhaiteraient se rafraîchir la mémoire sur la Fondation Rockefeller à la notice en anglais :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La notice en français est très fallacieuse car elle gomme le financement par la Fondation Rockefeller de think-tanks politiques, financiers et géopolitiques très puissants et totalement inféodés aux États-Unis d’Amérique.

En particulier, il est utile de prendre connaissance (ou se remémorer) les think tanks suivants, financés par la Fondation Rockefeller :

– le Council on Foreign Relations (CFR) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

– la Brookings Institution
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

QUI FINANCE LE « GROUPE DES TRENTE » ?

Il suffit d’aller sur le site Internet du Groupe des Trente pour obtenir la liste des généreux mécènes : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les lecteurs pourront ainsi découvrir, parmi ces pourvoyeurs de fonds, la présence notamment :

=> de quelques banques centrales

Les banques e France, de Chine, de l’Inde, d’Australie, etc., mais curieusement pas de la Federal Reserve Board américaine ni de la Bundesbank allemande

=> de nombreuses banques commerciales privées

ou grands conglomérats financiers privés, à commencer par Citicorp

=> de banques d’affaires privées américaines telles que :

– Goldman Sachs
– JPMorgan Chase
– Morgan Stanley

Est-il utile de les présenter ?

Il faut y ajouter des fonds d’investissements tels que Caxton Associates, très important « hedge fund » (fonds spéculatif de gestion alternative) situé à New York et dont les actifs sont actuellement supérieurs à 10 Md USD
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

=> de quelques particuliers fortunés, tous Américains :

– Peter Roth : Américain, ancien président de Fox et actuellement PDG de Warner Brothers Television.

– Thomas Russo : Américain, ancien vice-président de Lehman Brothers
– Roger Ferguson : Américain, ancien vice-président de la Federal Reserve de 1999 à 2006
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

=> de « fondations », essentiellement américaines, qui sont le paravent habituel des services officiels ou secrets américains :

Sans les citer toutes, je retiendrais notamment :

– Brown Brothers Harriman & Co.

Société créée par William Averell Harriman (1891 – 1986), fils de magnats des chemins de fer.

Harriman fut l’envoyé du président Roosevelt comme émissaire spécial en Europe, et assista en août 1941 à la conférence de l’Atlantique. Plus tard, il fut nommé secrétaire au Commerce sous le président Harry Truman de 1946 à 1948. Il fut envoyé à Téhéran en juillet 1951 comme médiateur entre la Perse et le Royaume-Uni après la nationalisation de l’Anglo-Iranian Oil Company.

Avec de l’argent de son père, Harriman fonda la banque W.A. Harriman & Co en 1922. Il fut rejoint par son frère E Roland Harriman et l’affaire changea son nom en Harriman Brothers & Co. Cette société fusionna en 1931 avec Brown Bros. & Co. pour donner la société Brown Brothers Harriman & Co.

Parmi les employés notables de cette société figure notamment Prescott Bush (le grand-père de l’ancien président des États-Unis George W. Bush et arrière-grand-père de l’ancien président des États-Unis George W. Bush ), qui fut aussi employé à la Union Banking Corporation (UBC), entreprise fermée en 1943 par le gouvernement américain pour commerce avec l’ennemi (cf. Trading with the Enemy Act).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

=> La Kauffman Foundation

Fondation américaine située à Kansas City, et défendant le monde de l’entreprise
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

=> Soros Fund Management/Open Society Institute

C’est la fameuse Fondation du milliardaire George Soros, dont le rôle central en ex-Yougoslavie (contre Milosevic) et dans les « révolutions de couleur » en Géorgie, Ukraine, Kirgizistan, Liban, etc. est désormais bien établi :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour George Soros, les lecteurs pourront aussi lire avec intérêt :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

=> Sullivan and Cromwell

C’est le cabinet d’avocats américain historiquement très lié à la CIA puisque c’est là que travaillait Alan Welsh Dulles, le fondateur et directeur de la centrale de renseignements américaine :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

=> La Whitehead Foundation : sans doute un faux nez de la CIA

La Whitehead Foundation a été créée en 1981 par John C. Whitehead, ancien dirigeant de Goldman Sachs, et Secrétaire d’État adjoint dans l’administration Reagan.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien qu’elle ne semble pas avoir de site internet, on sait que la Whitehead Foundation a accordé des subventions à :

– la National Endowment for Democracy, dont les liens avec la CIA sont un secret de Polichinelle :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

– Partners for Democratic Change du Center for Public Integrity.

L’action de ces structures est très voisine de celle de la Fondation George Soros citée ci-dessus.

L’EURO ET LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE NE SONT « INDÉPENDANTS » QUE DU SUFFRAGE UNIVERSEL.

La plainte déposée par l’Organisation citoyenne « Corporate Europe » n’aboutira
évidemment à rien, comme la porte-parole du « médiateur » l’a laissé entendre à l’AFP.
Peut-être M. Draghi décidera-t-il, par décence, de faire retirer son nom et sa photo des membres du Groupe des Trente : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais, quand bien même le ferait-il que cela ne changerait rien du tout à la situation. Rien n’empêchera M. Draghi de continuer à fréquenter les mêmes cercles de pouvoir que ceux que le Groupe des Trente fait apparaître au grand jour, et d’en recevoir les « conseils pressants » nécessaires.

La plainte de « Corporate Europe » ne sert cependant pas à rien.

Elle a le mérite d’attirer l’attention sur les véritables réseaux d’influence qui dirigent l’euro et la Banque Centrale Européenne, de façon aveuglante, contre les intérêts, d’ailleurs divergents, des peuples européens.

C’est une nouvelle confirmation de ce que je ne cesse d’expliquer pour ma part depuis des années. À savoir que la création de prétendues « autorités indépendantes », qui a été présentée depuis une trentaine d’années aux opinions publiques du monde occidental le comme le fin du fin de la démocratie, en est au contraire le plus exact opposé.

Car il n’y a pas « d’indépendance » en l’air, dans le vide, et dans l’absolu. Cela n’existe pas, car tout être ou toute organisation dépend toujours de l’environnement dans lequel il, ou elle, évolue.

Dès lors, transformer des organismes publics, soumis à l’autorité de l’État, en « autorités indépendantes », ce n’est nullement les rendre plus démocratiques. C’est au contraire les soustraire aux autorités élues par le suffrage universel, et laisser ainsi les mains totalement libres à une toute petite et très puissante oligarchie financière pour influer et piloter cette prétendue « autorité indépendante ».

L’appartenance de MM. Draghi et Trichet au Groupe des 30, créé par la Fondation Rockefeller et piloté par les services officiels et secrets américains, n’est que la confirmation de cette analyse. Elle révèle le cynisme terrible qui se cache derrière l’alinéa 3 de l’article 282 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, qui précise les attributions et pouvoirs de la BCE :

——————— ARTICLE 282 DU TFUE ——————-

3. La Banque centrale européenne a la personnalité juridique. Elle est seule habilitée à autoriser l’émission de l’euro. Elle est INDÉPENDANTE dans l’exercice de ses pouvoirs et dans la gestion de ses finances. Les institutions, organes et organismes de l’Union ainsi que les gouvernements des États membres respectent cette INDÉPENDANCE.

Oh oui, certes ! La BCE agit de façon « indépendante » par rapport à ce que souhaitent les Français, les Grecs, les Allemands, les Espagnols, les Italiens, les Néerlandais. Elle n’a aucune instruction à recevoir des peuples, aucun compte à leur rendre, et ses dirigeants sont inamovibles. La BCE n’est ainsi « indépendante » que du suffrage universel.

Elle est en revanche sous la « dépendance » complète de la Fondation Rockefeller, de Goldman Sachs et des banques d’affaires américaines, des hedge funs anglo-saxons, et des services officiels et secrets américains.

CONCLUSION : IL FAUT EN SORTIR !

L’univers feutré et puissant que nous révèle cette affaire prouve une nouvelle fois l’énormité du mensonge des dirigeants politiques alter-européistes français.

Pendant le temps d’une campagne électorale seulement, ils osent promettre aux électeurs qu’ils vont réformer la « gouvernance » de l’euro. Mais, outre que le mot « gouvernance » n’a aucun sens précis, ils savent parfaitement qu’ils ne pourront rien changer du tout puisque l’euro et la BCE sont totalement « indépendants » du suffrage universel, et totalement « dépendants » de la Fondation Rockefeller et de Goldman Sachs.

Leurs promesses sont donc d’un cynisme révoltant puisqu’elles ne visent qu’à duper les électeurs.

Le sentiment de révolte devrait légitimement être plus grand encore parmi les électeurs de gauche que parmi ceux de droite. Car les forces auxquelles l’euro et la BCE obéissent sont justement les forces les plus à droite que l’on puisse imaginer.

C’est pourquoi, lorsque M. Hollande promet une nouvelle fois, comme aujourd’hui 31 juillet, de « tout faire pour sauver l’euro » avec M. Monti (ancien de Goldman Sachs), ou lorsque M. Mélenchon affirme que ceux qui veulent sortir de l’euro sont des « maréchalistes », ils ne font pas seulement que mentir de façon éhontée.

Ils font quelque chose de beaucoup plus grave encore : ils trahissent de façon inconcevable la confiance que portent en eux les milieux populaires, qui sont dépourvus des moyens de comprendre de qui se passe vraiment. Or, tirer profit de la crédulité et de l’ignorance des faibles pour les duper et leur faire accepter le contraire même de ce qu’ils veulent, c’est à mon sens l’un des plus grands péchés que l’on puisse commettre.

Pour rendre leur démocratie et leur dignité aux Français, et notamment aux plus humbles d’entre eux, il est grand temps que toutes les consciences se lèvent pour dénoncer ces ignobles tours de passe-passe des dirigeants politiques français, au premier rang desquels ceux qui se prétendent « de gauche ».

Il est grand temps de se mobiliser pour sortir enfin de l’UE et de l’euro.

François ASSELINEAU

22 Re: Ré-Information le Ven 10 Oct 2014 - 10:46

RIKOIDB


23 Re: Ré-Information le Sam 11 Oct 2014 - 11:58

Marc34

avatar
Udo Ulfkotte est un journaliste Allemand qui vient de sortir un livre intitulé "Gekaufte Journalisten" (Journalistes achetés). Ce livre pourrait faire l'effet d'une bombe: Selon ses dires, il affirme avoir écrit des articles sous influence de la CIA, de faux articles destinés à manipuler l'opinion publique. Selon lui beaucoup d'autres journalistes seraient aussi concernés par ces pratiques notamment en Allemagne, Royaume Uni et à moindre mesure en France. Cet homme risque sûrement sa vie en faisant ces révélations au même titre qu'un Snowden.

Udo Ulfkotte, épris de remords, explique qu'il décidé de ne plus être complice de ces exactions du fait d'un risque d'une guerre contre la Russie (et probablement une 3éme guerre mondiale, on n'imagine pas les Russes se laisser faire, ils sont déjà en train de faire des alliances avec les Chinois)

Les médias Français vont ils parler de ce livre et son contenu? Quel va être le destin de cet homme? Va il se jeter par la fenêtre du haut du 12éme étage d'un immeuble ou mourir d'un cancer foudroyant? Son témoignage accablant ci dessous:




Autre sujet:
Top 10 de la dette des pays européens, en pourcentage de PIB  au 1er trimestre 2014:

1) Grèce : 174.1%
2) Italie : 135.6%
3) Portugal : 132.9%
3) Irlande : 123.7%
5) Chypre : 112.2%
6) Belgique : 105.1%
7) Espagne :  96.8%
8 ) France : 96.6%
9) Royaume Uni : 91.1%
10) Hongrie : 84.3%

Selon l'iFRAP (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques, fondation privée et non dépendante de l'état comme l'INSEE), l'état aurait déjà emprunté 6 Milliards d'euros depuis le début de l'année rien que pour payer les seuls intérêts de la dette, ce qu'on peut aussi assimiler à un schéma de Ponzi, et qui a valu à Bernard Madoff une condamnation à perpétuité.

A quand la faillite de l'Europe?


_________________
"Il y a deux types de sonorisateur: ceux qui savent utiliser le bouton "preset" du processeur, et ceux qui savent à quoi servent les autres boutons."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

24 Re: Ré-Information le Sam 11 Oct 2014 - 14:18

ilo


Bonjour au Bistrot,

Je ne veux pas vous parler de nos "mauvaises" dépenses ni des "combines" de la "grande" finance, car pour moi tout ces choses ne sont hélas qu'un épiphénomène face à la réalité de la situation.

Tes propos Marc sont parfaitement justes et sont repris point par point dans deux très bon ouvrages que je vous invite à lire :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Du même auteur, il nous explique au travers de son dernier ouvrage pourquoi le système actuel est-il menacé dans sa genèse et comment cela va arriver, perso, je l'ai lu d'une traite, si vous ne devez en lire qu'un seul, c'est bien celui-ci :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour comprendre le phénomène monétaire qui est un peu exclu de vos propos, une petite explication s'impose faite encore par O.Berruyer :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Olivier est bien, tellement qu'il croule désormais sur de nombreuses poursuites judiciaires menés par des lobbies de tous bords, il n'en parlera jamais, mais aujourd'hui son blog et son association sont ouvertement menacés.


Concernant le remboursement des dettes d’État, attention de ne pas vous faire prendre au piège suivant : dette étatique = dette d'un ménage le raisonnement actuel est celui qu'on veut vous faire passer, ça n'a rien avoir. La dette d’État est utile et nécessaire !!!

Sans faire de cours rasoir des mécanismes de l'économie, il faut comprendre que tout ce que l'on raconte depuis le début de ce post ne sont que des conséquences de la limites de la non application des modèles économiques post seconde guerre mondiale qui ne sont pas faux, mais dont on ne souhaite plus appliquer.... sauf aux pays faibles (en développement, ou comme à l'Argentine, dernièrement la Grèce)

En effet, toute la période où ils ont permis aux pays occidentaux d'être en forte croissance, ils ont été suivis, compris et enseignés. Depuis 1976, on les a détournés et ils ne sont plus compris, et encore moins appliqués car seraient sources de décroissance importante pour revenir à l'équilibre.
(cf modèle Mundell-flemming : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )

En gros, notre déficit budgétaire n'est que la conséquence de notre défit commercial ou plus largement la situation déficitaire de la balance des paiements apparu à la fin des années 70 que l'on a comblé  indirectement et donc lâchement par la dette d’État.
(rappel dette = somme des déficits annuels)

En effet, notre consommation intérieure étant supérieure à notre production intérieure, nous somme en situation de déficit de notre balance commerciale, il nous faut donc emprunter pour ré-équilibrer cette situation. On le fait depuis la fin des années 70.

Pour arrêter ce phénomène rapidement, on dira alors à court terme, il faudrait réduire brutalement notre consommation (constituée aussi bien des consommations de biens que de services publics) , ce qui réduirait la consommation de ce que l'on achète à crédit. Pour ce faire deux solutions existent démocratiquement :
- soit par une augmentation des impôts pour payer cash les dépenses engendrées par une sortie des capitaux du pays (en payant cash la baisse des dépenses de l’Étatqui ne seraient plus un revenu différé mais une dépense à faire si l'on peut la faire), cela réduirait nos revenus et équilibrerait notre consommation "extérieure" mais aussi (c'est là le soucis notre consommation tout court, consommation de biens et de prestations publiques).

- soit par une dévaluation très forte de la monnaie (les autres monnaies seraient donc plus cher) et augmenterait les prix des biens importés : cela réduit notre consommation extérieure, mais ensuite augmenterai aussi les prix des produits intérieurs nécessitant de toutes façons de matières premières importées, comme le pétrole, ou tout ce qui en a besoin pour être disponible, autre problème dans cette seconde solution.

C'est deux possibilités aboutiraient toutefois au un ré-équilibre notre déficit commercial donc ré-équilibrerait notre balance des paiements et par voie de conséquence le déficit budgétaire, donc stopperait l'accroissement de notre dette.

Mais cela se ferrait au prix d'une forte contraction de notre économie :

- soit par une baisse généralisé des prix (déflation comme au Japon et augmente le poids de la dette : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- soit par une hausse généralisée des prix ce que l'on appelle l'inflation

Dans les deux cas, nous serions ruinés avec la ruine de nos créanciers :
- en cas d'inflation cela baisserait la valeur de notre dette puisque notre monnaie de vaudrait plus rien (ou moins)
- en cas de déflation à plus long terme l’État serait dans l’incapacité financière de rembourser même les intérêts de la dette du fait de l'effondrement des recettes fiscales liés à l'augmentation des impôts (cf courbe de Laffer : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ).  

Ensuite, l'autre partie de la solution serait à moyen long terme, où, il faudrait alors relancer l'investissement dans le pays par une politique d'offre pour produire dans le pays, source de croissance et donc d'élévation du niveau de vie, et éventuellement d'avoir une balance des paiement légèrement excédentaire (vendre plus à l'étranger que ce que l'on achète pour produire et consommer) cela permettrait de rembourser très progressivement notre dette (du moins ce qu'il en resterait) de redevenir un pays sûr pour des investisseurs et continuer notre reconstruction avec un savant dosage entre production et consommation.

Or, le problème de ces solutions est double :

- comment faire supporter à la population cette période de transition qui aurait pu se faire en douceur si l'on avait pas attendu 30 ans ?

- Ensuite, cela imposeraient pour relancer un modèle de développement de tourner le dos à une économie de marché ouverte : les besoins d'investissement sont tels pour repartir sur un autre axe de développement (et pas seulement économique) qu'il faudrait avoir recours au crédit et donc à l'endettement privé comme public.
Mais qui voudrait investir dans un pays ruiné?
Après la 2ème Guerre Mondiale la plan Marshall a permis à l'Europe de repartir, mais à l'avantage de l'économie américaine, aujourd'hui nous sommes seul en sandwich entre les USA en pleine crise et l'Asie en pleine expansion! Ni l'un ni l'autre souhaiterait nous (je parle de la zone Europe quand je dis nous) voir devenir indépendant en équilibrant notre système de production et de consommation.
L'Allemagne par exemple même si elle reste mieux équilibrée en terme de dépense et arrive timidement à équilibrer son déficit reste très dépendante des USA et de l'Asie pour vendre sa production, son marché intérieur n'est pas solvable pour absorber tout ce qu'elle produit.

J'en reviens sur l'idée d'investissement pour reconstruire un système productif dans un pays ruiné après avoir sabré l'économie pour ré-équilibré son déficit : nous serions obligés de refaire des budgets déficitaires donc de la dette d’État pour relancer notre propre zone économique.
Cela ne peut venir que d'un système (pouvoir?, régime?) temporaire qui pourrait imposer un retour à une économie administrée.
Cette idée (que l'on croit de gauche, mais pas que...) est inconcevable en l'état actuel des choses (on est pas encore assez dans la merde) : cela nuirait non seulement à la démocratie, et irait a contre-courant d'une économie de marché... pour cela il faudrait que cela viennent des USA pour être appliqué en Europe.

Mais on voit poindre ici et là des signaux faibles (expression couramment utilisée pour dire on le savait mais on ne l'a pas vu venir) :

- le verrouillage progressif des paradis fiscaux à commencer par la Suisse, les autres viendront.... Le gouvernement américain voit d'un mauvais œil les profits colossaux de Google, Amazon et Apple échapper à l'impôt fédéral...

- idée renforcée par le recentrage de nos créanciers (qui sont-ils vraiment?... exit le Quatar pas très influent, mais quand n'est-il vraiment des puissances asiatiques? certains prônent le renforcement de créanciers nationaux plus facile à ruiner au cas où les pays seraient dans l'impossibilité de rembourser et cela sans risque de représailles (militaires?), c'est ce que fait ouvertement le Japon en incitant sa population et ses entreprises à acheter de la dette japonaise)

- on entend de plus en plus de lobbyistes évoquer de la nécessaire limitation de nos démocraties pour nous imposer la diminution de notre train de vie sans heurts sociaux et risque populiste aux élections...

- on parle ici et là du non remboursement des dettes d’État

En effet, l'histoire parle pour nous.... aucune dette étatique n'a jamais été remboursée, lire pour cela la première partie du livre suivant, c'est pour moi la meilleure synthèse en histoire économique que j'ai pu lire, normal quand on signe un livre d'un grand nom et qu'une bonne dizaine de thésards ont écrit ...(chut faut pas le dire) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les solutions proposées en seconde partie de l'ouvrage peuvent quant à elle être discutées:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les conséquences de tout cela déboucheront doucement sur la fin de la mondialisation avec un recentrage des économies : c'est la fin de la disparité lieux de consommation / lieu de production qui produit les effets pervers que nous connaissons aujourd'hui, François Langlet le décrit très bien dans son dernier ouvrage qui l'a fait virer de ces anciennes fonctions et pourtant il fait parti du sérail, ce n'est pas un "anti-finance", mais certains sujets sont des crimes de les-majestés :
(voir les quatre liens de l'émission les carnets de l'économie)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Très bien me diriez-vous, pourquoi ne le fait-on pas? Je pense d'une part que les populations (moi compris je vous rassure) ne sont pas prêtes et qu'il ne faut pas exclure le risque géo-politique du non remboursement de nos dettes auprès de nos créanciers qui sont loin d'être de simple hedge funds ou de méchants spéculateurs ... Nos Hommes politiques le savent très très bien .... Mais là, on entre sur un terrain où les sources officielles sont inexistantes.

Pour ceux que cela intéressent et qui ne sont pas trop fâchés avec les chiffres, je conseille un petit livre très bien fait pour comprendre les mécanismes économiques et l’imbroglio dans lequel nos politiques sont pour prendre une décision :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et un truc qui parait chaque année bien fichu :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour échanger,



Dernière édition par ilo le Sam 11 Oct 2014 - 15:37, édité 1 fois

25 Re: Ré-Information le Sam 11 Oct 2014 - 15:20

Marc34

avatar
Concernant le remboursement des dettes d’État, attention de ne pas vous faire prendre au piège suivant : dette étatique = dette d'un ménage le raisonnement actuel est celui qu'on veut vous faire passer, ça n'a rien avoir. La dette d’État est utile et nécessaire !!!
Sans faire de cours rasoir des mécanismes de l'économie, il faut comprendre que tous ce que l'on raconte depuis le début de ce post ne sont que des conséquences de la limites de la non application des modèles économiques post seconde guerre mondiale qui ne sont pas faux, mais dont on ne souhaite plus donc plus appliquer.... sauf aux pays faibles (en développement, ou comme à l'Argentine, dernièrement la Grèce)
Le problème de la dette c’est surtout son remboursement, je m'explique: comme déjà dit, lorsque la France pouvait emprunter à taux zéro ou quasi zéro à la banque de France, ça ne posait aucun problème. Mais lorsque on est obligé d'emprunter à des banques privées, donc un taux même si considéré comme faible actuellement, la France doit rembourser 49 milliards par ans, ce qui n’est pas rien ! (800 euros par an et par Français !). En +, comment accepter d'être noté par des agences américaines dont on peut les soupçonner d'être à la solde du système financier : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et comme si ça ne suffisait pas, l'EU demande à la France de faire un effort supplémentaire de 8 milliards sur un an, la ou elle a du mal à en trouver 5 sur 3 ans. C'est ce qu'on appelle l'asphyxie. Dans ces conditions, il est impossible de s'en sortir. L'austérité ne fera que ralentir la croissance (mais qui croit encire que la croissance va revenir dans ces conditions?).

Et pour nous mettre un peu plus dans la merde, l'EU peut nous infliger une amende de 0.2% du PIB si on ne respecte pas les règles fixées par l'EU, soit 4 milliards supplémentaires ! Dans ces conditions actuelles, personne n'est en mesure de résoudre ce problème, personne !

Très bonne lecture que celle Olivier Berruyer. il a fondé les Econoclastes [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avec Olivier Delamarche. Tous les deux font des chroniques sur BFM Business, ils font partis des très rares visibles à la TV à donner les bonnes infos, mais bon sur des émissions de faible audience, personne ne les invite sur les grandes chaines.

Par contre Attali, il n'est pas du bon coté. Il rêve du "nouvel ordre mondial". Si tu es un peu au courant de ce que ça signifie, ça n'est pas bon du tout pour les peuples. Une petite explication de comment ça va se passer:





Je vais même jusqu'à aller faire une prédiction: Quand le traité TAFTA sera signé (dans notre dos), je ne donne pas plus de 5 ans à ce que notre sécu, nos retraites passent dans le domaine privé !

Ce traité TAFTA n’est qu'une extension de la mondialisation et encore une perte supplémentaire de souveraineté des états. Donc comment freiner la mondialisation dans ce cas la? Comment faire pour que nos agriculteurs par exemple puissent vivre de leur production sans être concurrencé par des produits venus du monde entier? Le protectionnisme? C’est interdit par l'Europe, et dés que tu en parles, on te traite de dangereux militant d'extrême droite. Le problème n’est pas prêt d'être résolu, et en tous cas il ne le sera pas par le prochain président élu, quel qu'il soit, c'est encore une autre prédiction que je fais.


_________________
"Il y a deux types de sonorisateur: ceux qui savent utiliser le bouton "preset" du processeur, et ceux qui savent à quoi servent les autres boutons."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 38]

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 19 ... 38  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum